Dans les médias

ici première les années lumière Radio Canada logoIci Première – Les années lumière – 2017-06-11
Une nanomachine qui lance des médicaments
Reportage et entrevue radio avec le Prof. Alexis Vallée-Bélisle
“Des chercheurs des universités de Montréal et de Rome ont mis en place une machine microscopique capable non seulement d’attraper une molécule de médicament, mais également de la libérer de manière intelligente pour traiter une maladie.”

 

chem&engin news logoChemical & Engineering News – 2017-05-22
‘DNA slingshot’ targets drug delivery

“DNA can be viewed as a functional and flexible material to build nanomachines with potential in medical diagnostics and drug delivery applications. The latest example is a “DNA slingshot” designed by researchers at the University of Montreal and the University of Rome.”

 

Science & Vie – 2017-05-12
Ce lance-pierre moléculaire envoie les médicaments pile là où il faut

“Une molécule en forme de lance-pierre faite d’ADN a été modélisée et synthétisée à l’échelle nanométrique par des chercheurs de l’Université de Montréal et leurs collègues de l’Université de Rome. Leur objectif est de propulser des médicaments à des endroits très précis du corps où se trouvent des biomarqueurs propres à une maladie.”

 

udem nouvelles logoUdeM nouvelles – 2017-05-11
Les chercheurs de l’UdeM offrent une 2e tournée de Pinte de science au public montréalais

“Les 15, 16 et 17 mai, des professeurs, des étudiants et des chercheurs de l’Université de Montréal prendront part au deuxième festival canadien Pint of Science dans cinq bars de Montréal.”

 

radiocan-logoRadio-Canada – 2017-05-10
Un « lance-pierre » pour propulser des médicaments

“Une molécule en forme de lance-pierre faite d’ADN a été modélisée et synthétisée à l’échelle nanométrique par des chercheurs de l’Université de Montréal et leurs collègues de l’Université de Rome. Leur objectif est de propulser des médicaments à des endroits très précis du corps où se trouvent des biomarqueurs propres à une maladie. » Ce « lance-pierre moléculaire » est 20 000 fois plus petit qu’un cheveu humain et ne mesure que quelques nanomètres de long. Il se compose d’un brin d’ADN synthétique capable de transporter un médicament et de le relâcher au bon moment dans l’organisme à la manière de l’élastique d’un lance-pierre.”

 

ici première heure de pointe Radio Canada logoIci Première-L’heure de pointe-Acadie – 2017-05-09
Nouvelle percée en nanotechnologie

Entrevue radio avec le Prof. Alexis Vallée-Bélisle

 

CBC newsCBC-News – 2017-05-08
Nanotech ‘slingshot’ shoots drugs right where they’re needed

“A group of Canadian and Italian scientists has developed a nano-scale “slingshot” that can shoot drugs directly to the part of the body that needs them, thereby speeding up recovery and reducing side-effects. This idea addresses one of the most taxing problems in medicine: how to kill diseased cells while preserving healthy ones. Scientists have for many years been working on improving therapies like chemo and radiation on that score, but most efforts have focused on modifying the chemistry rather than altering the delivery of the drug. “It’s all about tuning the concentration of the drug optimally in the body: high concentration where you want it to be active, and low concentration where you don’t want to affect other healthy parts,” says Prof. Alexis Vallée-Bélisle of the University of Montreal, co-author of the report published this week in Nature Communications.”

 

the engineer logoThe Engineer – 2017-05-08
Molecular “slingshot” releases drugs at specific targets

“A catapult-like microscopic machine made from DNA and enzymes could be used to deliver drug molecules to precise targets inside the body. The device, whose size is estimated at around a twenty-thousandth of the width of a hair, has been constructed by researchers at the University of Montréal and the University of Rome Tor Vergata. It comprises a length of synthetic DNA that can bind a drug molecule along its length, and terminates in anchoring groups that recognise and bind to the ends of Y-shaped antibody molecules in the blood stream. This DNA strand acts as the elastic in the catapult, while the antibody acts as the handle.”

 

CBC newsCBC-News – 2016-05-04
Montreal researcher builds world’s smallest thermometer

“Université de Montréal chemistry professor Alexis Vallée-Bélisle and his colleagues have spent the last three years building a nanothermometer so small, they can’t even see it. Vallée-Bélisle, who holds the Canada Research Chair in bioengineering and bio-nanotechnology, says he only knows it’s there because it’s working the way it was designed to. The thermometer is composed of structures made from DNA molecules. These structures are design to auto-assemble since, at this scale, molecules are too small to be put together using nanotools.These structures are designed to assemble and unfold at various temperatures. By monitoring changes in the DNA structures using optical reporters, scientists can determine change in temperature on a nanoscale.”

 

metro_logoMétro – 2016-05-02
Nanotechnologie: le plus petit thermomètre au monde conçu à l’UdeM

“Mesurer la température à l’intérieur d’une seule cellule isolée d’un corps humain, est-ce possible? C’est ce que pourront tenter des chercheurs de l’Université de Montréal, qui ont construit un thermomètre à base d’ADN 20 000 fois plus petit qu’un cheveu humain, le plus petit modèle au monde. Cet instrument révolutionnaire permet de mesurer la température à une échelle nanométrique, une unité un million de fois plus petite qu’un millimètre. Il pourrait ouvrir la voie à de nombreuses applications dans le domaine médical, biologique et technologique, notamment dans la recherche contre le cancer.”

 
 

YahooTech_Solid_BackgroundYahoo! Tech – 2016-04-29
Chemists create a DNA thermometer 20,000 times smaller than a human hair

“Did you know that DNA molecules unfold when heated? Scientists at the University of Montreal do, and they used that knowledge to design a thermometer made of DNA. It’s totally invisible to the naked eye, though, so it can be a bit difficult to read. The implications for this technology stretch across many disciplines, into biology and beyond. The team is currently researching natural nanomotors to see if they overheat when functioning at high rates. Prof. Vallée-Bélisle predicts these working with electronics, saying “In the near future, we also envision that these DNA-based nanothermometers may be implemented in electronic-based devices in order to monitor local temperature variation at the nanoscale.”

 

Mail-Online-Logo2
Mail Online – 2016-04-28
World’s tiniest thermometer made of DNA is 20,000 TIMES smaller than a human hair

“By engineering specific DNA sequences, researchers at the University of Montreal found they could design strands of genetic material that unfold and fold at defined temperatures. This allowed them to produce molecules that could be programmed to change shape at different temperatures between 86°F (30°C) and 185°F (85°C).”

 

NY post logo
New York Post – 2016-04-27
Taking your temperature rectally will never be easier

” Scientists just created the world’s smallest thermometer — and it’s made from DNA. Chemists at the University of Montreal manipulated DNA molecules to create the programmable temperature checkers, which are 20,000 times smaller than a human hair. Their research, which was published Wednesday in the journal Nano Letters this week, will provide insight into how the body maintains the temperature of cells at a molecular level.”

 

Huff Post Tech
Huff Post Tech – 2016-04-27
Scientists Build The World’s Smallest Thermometer Out Of DNA

” Researchers have created a programmable DNA thermometer that is 20,000 times smaller than a human hair. What the team did was create a range of DNA structures which would then unfold at different temperatures with the end result being that you now have the world’s smallest thermometer. While this is impressive in itself, a DNA thermometer actually has huge potential in the field of nanotechnology.”

 

scientific american chineseChinese Edition of Scientific American – 2015-11-06
可以快速检测病毒的DNA纳米“机器”

“由合成DNA构成的纳米机器(nanoscalemachine ),可以快速、准确、廉价地诊断出包括艾滋病在内的多种疾病。”

 

vice
Vice du jour – 2015-10-27 – Regardez la vidéo en ligne!
Détecter le VIH grâce à son téléphone

“Aujourd’hui… une innovation technologique permettrait de détecter le VIH avec un téléphone intelligent…”

 

 

lapresseplus
La Presse Plus – 2015-10-19
Détecter le VIH grâce à son téléphone

“Diagnostiquer le VIH avec son téléphone intelligent à partir de chez soi ? Voilà le défi qu’une équipe de chercheurs de trois campus s’est lancé. Ils ont mis sur pied une nanomachine simplissime et efficace qui peut émettre sur-le-champ un diagnostic de VIH ou d’autres maladies auto-immunes et infectieuses. En s’inspirant de la mécanique naturelle de notre corps, les scientifiques ont renversé le modèle actuel, long et coûteux, des tests de dépistage. Incursion au cœur de l’infiniment petit qui voit grand.”

 

wired

 

Wired – 2015-10-09
DNA-Nanomaschine kann HIV-Antikörper innerhalb von Minuten im Blut nachweisen

“Ein HIV-Test per Smartphone? Forscher haben jetzt eine DNA-Nanomaschine entwickelt, mit der sich eine HIV-Infektion binnen Minuten nachweisen lässt. Künftig soll der Test sogar auf Mobiltelefonen laufen können.”

 

journal de mtlJournal de Montréal – 2015-10-07
Des nanomachines pour détecter des maladies comme le VIH

“Une équipe de scientifiques a découvert une nouvelle approche qui pourrait permettre de développer des méthodes de détection rapides et abordables de maladies infectieuses et auto-immunes comme l’arthrite rhumatoïde et le VIH. L’équipe internationale, dont des chercheurs de l’Université de Montréal, a développé une nanomachine qui peut détecter et identifier des anticorps spécifiques.”

 

TVA nouvellesTVA-Nouvelles – 2015-10-07
Des nanomachines pour détecter des maladies graves

“Une équipe de scientifiques a découvert une nouvelle approche qui pourrait permettre de développer des méthodes de détection rapides et abordables de maladies infectieuses et auto-immunes comme l’arthrite rhumatoïde et le VIH. «Notre nanomachine offre d’importants avantages par rapport aux méthodes existantes de détection d’anticorps, a précisé le professeur Alexis Vallée-Bélisle de l’Université de Montréal, coauteur de l’étude. Rapide, elle ne nécessite pas de produits chimiques réactifs ni de manipulations complexes. Il s’agit simplement de l’ajouter à un échantillon sanguin et de mesurer l’intensité lumineuse produite”

 


Science Daily – 2015-10-07
Detecting HIV diagnostic antibodies with DNA nanomachines

“New research may revolutionize the slow, cumbersome and expensive process of detecting the antibodies that can help with the diagnosis of infectious and auto-immune diseases such as rheumatoid arthritis and HIV. An international team of researchers have designed and synthetized a nanometer-scale DNA “machine” whose customized modifications enable it to recognize a specific target antibody. Their new approach, which they described this month in Angewandte Chemie, promises to support the development of rapid, low-cost antibody detection at the point-of-care, eliminating the treatment initiation delays and increasing healthcare costs associated with current techniques.”

 

CBC news

CBC-News– 2015-09-25
Montreal scientists score possible breakthrough for rapid diagnostic medical tests

“A simple and fast chemical process developed by scientists in Montreal could allow family doctors to one day use equipment as straightforward and cheap as a diabetic’s blood sugar tests to diagnose a range of diseases in minutes from their offices, instead of waiting days for results to come back from a lab.”

 

 

 

genome webGenome Web– 2015-09-25 U of Montreal Team Develops Fast Electrochemical Sensor for Multiplexed Protein Marker Detection
“Researchers from the University of Montreal have developed a DNA-based electrochemical sensor that can detect the presence of multiple protein markers in whole blood in less than 10 minutes. The sensor could serve as the basis of a point-of-care device to diagnose a range of diseases and conditions including cancer, allergies, autoimmune diseases, and sexually transmitted diseases. “

 

TVA nouvelles

 

TVA-Nouvelles– 2015-09-24
Les diagnostics médicaux à base d’ADN bientôt possibles à domicile

“Le diagnostic moléculaire, à base d’ADN, sera bientôt possible à domicile, selon des chimistes de l’Université de Montréal qui ont publié jeudi les résultats de leurs travaux dans le Journal of the American Chemical Society.”

 


Science Daily–2015-09-23
Molecular diagnostics at home: chemists design rapid, simple, inexpensive tests using DNA

“Chemists at the University of Montreal used DNA molecules to developed rapid, inexpensive medical diagnostic tests that take only a few minutes to perform. Their findings, which will officially be published tomorrow in the Journal of the American Chemical Society, may aid efforts to build point-of-care devices for quick medical diagnosis of various diseases ranging from cancer to allergies, autoimmune diseases, sexually transmitted diseases (STDs), and many others.”

 
nullMagazine Facteur Santé – 2014-10-01
Révolution en santé: nanotechnologies à base d’ADN

“Les feuilles du lotus ont des capacités autonettoyantes, la soie d’araignée supporte 65kg et le flagelle d’une bactérie fait 18000 tours par minute. Depuis des millions d’années, la nature a mis au point d’étonnants matériaux et nanomachines dont les capacités proviennent de la structure et des propriétés de leurs composants moléculaires. Néanmoins, on ne parvient pas à concevoir des technologies d’un milliardième de mètre sans obstacle. La conception de structures nanométriques implique des procédés de fabrication complexes et sensibles dont la mécanisation est d’autant plus téméraire.”

 
 

Sciences et Avenir – 2014-05-09
Un nanodétecteur qui éclaire littéralement les cellules cancéreuses

“Un outil nanométrique conçu à partir d’ADN serait en mesure d’émettre une fluorescence lors de la détection de cellules cancéreuses.
DÉTECTEUR. L’éternel défi des traitements contre le cancer est de parvenir à cibler au plus près les cellules cancéreuses; de façon à s’attaquer les plus efficacement possible à celles-ci sans pour autant endommager les cellules saines.
La découverte d’une équipe de bio-ingénieurs de l’Université de Rome Tor Vergata et de l’Université de Montréal pourrait permettre d’affiner encore la précision des traitements comme des outils diagnostiques.”

 
 

Yahoo! News India- 2014-05-08
Now, a DNA tool to spot cancer
Toronto, May 8 (IANS) Detecting cancer could soon become a lot easier as scientists have used DNA to develop a tool that detects and reacts to chemical changes caused by cancer cells.
The nanosensor measures pH variations at the nanoscale – how acidic (a higher pH level) or alkaline (a lower pH level) it is.

 

 

TVA Nouvelles – 2014-05-08
Nanodétecteurs : Le cancer traité par l’infiniment petit
Des bioingénieurs ont repoussé une fois de plus les limites de la science pour mettre au point des nanodétecteurs capables de détecter de minuscules variations chimiques, comme les changements de pH entre différentes cellules du corps humain. Cette technologie pourrait s’avérer utile dans le traitement de plusieurs maladies, dont le cancer, puisque les cellules cancéreuses ont généralement un pH inférieur à celui des cellules saines.

 

 

ScienceDaily – 2014-05-07
Using DNA to build tool that may literally shine light on cancer
Bioengineers at the University of Rome Tor Vergata and the University of Montreal have used DNA to develop a tool that detects and reacts to chemical changes caused by cancer cells and that may one day be used to deliver drugs to tumor cells.

 

Radio-Canada — 2014-02-07
Entrevue à Boulevard du Pacifique (à 25min)
C’est le moment de notre rendez-vous hebdomadaire avec un professionnel de la santé. Nous allons dans le domaine de l’infiniment petit aujourd’hui… Vous avez sans doute déjà entendu parler des nanotechnologies, qui utilisent des structures d’un milliardième de mètre. On les emploie de plus en plus pour fabriquer des composants électroniques, des vêtements hightech ou des cosmétiques. Les applications en santé sont en plein développement. Une équipe de chercheurs canadiens, italiens et américains a mis au point un nouvel outil minuscule, mais très efficace, pour identifier des mutations génétiques. Nous en parlons avec le docteur Alexis Vallée-Bélisle, directeur du Laboratoire de Biocapteurs et Nanomachines à l’Université de Montréal.

 

Agence Science-Presse — 2014-01-27
La piste nano des maladies
Une trousse dans le cabinet du médecin qui pourrait dépister des maladies en 5 minutes en s’inspirant des capteurs naturels du corps humain et de l’ADN? Ça pourrait bientôt ne plus être de la science-fiction. «Le domaine des diagnostics médicaux explose mais ils sont encore confinés dans les machines d’analyses des sous-sols des hôpitaux. Ce qu’on cherche, c’est une solution rapide, peu dispendieuse et à la portée du médecin», confirme Alexis Vallée-Bélisle, directeur du Laboratoire de biocapteurs & nanomachines de l’Université de Montréal.

 

MtlGazetteMontreal Gazette — 2013-12-27
‘DNA clamp’ technology may help screen for cancer
An international team of researchers has developed tiny technology that can spot genetic mutations at the DNA level before diseases such as cancer develop. Scientists are calling this nanotechnology a “DNA clamp” and say it could revolutionize screening and treatment of cancer, and other diseases with a genetic basis. “The clamp is made from DNA and it’s made to bind with DNA. It’s as small as it can get,” said Alexis Vallée-Bélisle, a professor in the chemistry department at the Université de Montréal, and one of the developers behind the discovery.

 

PinceADNUdeM-Nouvelles — 2013-12-19
Une pince d’ADN pour épingler le cancer avant qu’il ne se développe
Dans le cadre d’un projet de recherche international, une équipe de chercheurs a mis au point une pince d’ADN qui permet de détecter les mutations au niveau de l’ADN avec beaucoup plus d’efficacité que les méthodes actuellement en usage. Leurs travaux pourraient grandement faciliter le dépistage rapide de plusieurs maladies ayant une base génétique, comme le cancer, et fournir de nouveaux outils permettant plusieurs avancées en nanotechnologies. Les résultats de ce projet de recherche ont été publiés ce mois-ci dans le journal ACS Nano.

 

tedxTEDx Montreal — 2013-09-14
Détecter le VIH en moins de 5 minutes
Directeur du Laboratoire de biocapteurs et nanomachines de l’Université de Montréal, Dr Vallé-Bélisle et son équipe a mis au point une nouvelle génération de tests de dépistage en s’inspirant des biocapteurs naturels du corps humain. Leur petit appareil, éventuellement disponible à bon marché en pharmacie, est capable de détecter certains cancers et virus, dont le VIH, en moins de 5 minutes.
http://tedxmontreal.com/evenement/enregistrements-2013/?lang=fr
http://www.youtube.com/watch?v=0xXOaRN2AYw

 

campus2Campus Montreal — 2013-09-12
Deux professeurs seront conférenciers au TEDxMontréal 2013
Caroline Boudoux, professeure au Département de génie physique de la Polytechnique, et Alexis Vallée-Bélisle, professeur au Département de chimie de l’Université de Montréal, seront conférenciers lors du prochain TEDx Montréal, qui se tiendra à la Société des arts technologiques (SAT) le 14 septembre. Le TED est une organisation à but non lucratif qui a pour mission de diffuser des idées qui gagnent à être partagées. Tribune unique conjuguant le génie d’ici et d’ailleurs, TEDxMontréal réunira ingénieurs, artistes, médecins et entrepreneurs pour y confronter perspectives et idées. Au total, une douzaine de conférenciers présenteront, en moins de 18 minutes chacun, l’idée ou le projet de leur vie.

 

RCI — 2013-03-25
Révolution à venir dans le diagnostic des maladies infectieuses
Des chercheurs de l’Université de Californie à Santa Barbara ont également travaillé sur cette innovation. Elle consiste, pour résumer, en un interrupteur moléculaire électronique qui affiche une variation de courant électrique dès son contact avec les anticorps présents dans le sang des personnes atteintes de maladies infectieuses. Alexis Vallée-Bélisle, spécialiste de l’étude des nanomachines dans le monde du vivant, s’est aperçu que les interrupteurs moléculaires pouvaient avoir de multiples applications dans plusieurs domaines, dont celui du diagnostic médical.

 

The Engineer — 2013-02-13
Cocaine sensor uses nature’s techniques to boost sensitivity

Inspired by the way living organisms monitor their environment, an international team researchers has developed a way of detecting molecules such as cocaine more accurately and quickly. The work could facilitate the rapid screening of many drugs, infectious diseases, and cancers in under five minutes. Prof Alexis Vallée-Bélisle of the University of Montreal Department of Chemistry has worked with Prof Francesco Ricci of the University of Rome Tor Vergata and Prof Kevin W. Plaxco of the University of California at Santa Barbara to improve a new biosensing nanotechnology. The results of the study were recently published in the Journal of American Chemical Society (JACS).

 

UdeM-Nouvelles — 2013-02-13
Détecter la cocaïne «naturellement»

Depuis toujours, les organismes vivants mettent en œuvre des mécanismes ingénieux pour surveiller leur environnement. Dans le cadre d’un projet de recherche international, une équipe de chercheurs a réussi à adapter certains de ces mécanismes naturels afin de détecter plus précisément et plus rapidement des molécules spécifiques comme la cocaïne. Leurs travaux pourraient, dans un avenir rapproché, grandement faciliter le dépistage rapide – moins de 5 minutes – de plusieurs drogues, maladies infectieuses et cancers.

 

Science Daily — 2012-02-14
Biosensing: Detecting Cocaine ‘Naturally’
Since the beginning of time, living organisms have developed ingenious mechanisms to monitor their environment. As part of an international study, a team of researchers has adapted some of these natural mechanisms to detect specific molecules such as cocaine more accurately and quickly. Their work may greatly facilitate the rapid screening — less than five minutes — of many drugs, infectious diseases, and cancers.

 

UdeM-Nouvelles — 2013-02-15
Alexis Vallée-Bélisle danse… avec les molécules

Alexis Vallée-Bélisle, nouveau professeur au Département de chimie, possède de multiples talents. En plus d’être musicien, danseur de tango et sportif, il a mis au point un instrument de mesure portatif qui pourrait révolutionner le diagnostic des maladies infectieuses. Il désire exporter sa technologie en Afrique pour dépister le VIH plus rapidement.

 

deM-Nouvelles — 2013-02-12
Du repliement des protéines au dépistage du VIH

Alexis Vallée-Bélisle, professeur au Département de chimie de l’Université de Montréal, a mis au point un instrument de mesure portatif qui pourrait révolutionner le diagnostic des maladies infectieuses et ainsi venir en aide aux pays en développement. Cette innovation, sur laquelle ont travaillé des collègues de l’Université de Californie à Santa Barbara, consiste en un interrupteur moléculaire électronique qui affiche une variation de courant électrique dès son contact avec les anticorps présents dans le sang des personnes atteintes de maladies infectieuses, dont le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

 

UdeM-Nouvelles — 2012-11-22
Dépister le VIH en moins de 5 minutes

Grands Défis Canada, dont la mission est d’appuyer des idées audacieuses ayant un grand impact sur la santé mondiale, a annoncé aujourd’hui (…) qu’ Alexis Vallée-Bélisle, professeur de chimie à l’Université de Montréal, est au nombre de ceux qui recevront 100 000 $, qui serviront à développer son projet pour contrer le VIH-SIDA.

 

CBC News — 2012-11-22
$7 million granted to test health innovations in poor countries
Health innovators in Canada will use their new $100,000 federal grants to deliver life-saving and inexpensive medications to children living in developing countries. Grand Challenges Canada announced 68 grants worth $7 million in total on Thursday so researchers worldwide and in Canada can test their prevention and treatment ideas. Dr. Alexis Vallée-Bélisle is developing an instrument to detect HIV infection in fewer than five minutes, leading to earlier treatment.

 

 

Science Daily — 2012-09-27
Bioengineers design rapid diagnostic tests inspired by Nature

By mimicking nature’s own sensing mechanisms, bioengineers (…) have designed inexpensive medical diagnostic tests that take only a few minutes to perform. Their findings may aid efforts to build point-of-care devices for quick medical diagnosis of sexually transmitted diseases (STDs), allergies, autoimmune diseases, and a number of other diseases. The new technology could dramatically impact world health, according to the research team.

 

 

Radio-Canada.ca — 2012-06-13
Les étapes de l’assemblage des protéines visualisées

Une nouvelle technique qui permet de visualiser l’assemblage des protéines, ces minuscules machines au coeur de la vie, a été mise au point par des bio-ingénieurs de l’Université de Montréal. Grâce à des marqueurs moléculaires fluorescents, le Pr Stephen Michnick et le Dr Alexis Vallée-Bélisle ont réussi à observer des protéines à différentes étapes de leur repliement. Ces étapes sont très rapides et leur compréhension lève le voile sur les mécanismes moléculaires de leur fonctionnement.

 

Science Daily — 2012-02-14
Chemists Mimic Nature to Design Better Medical Tests

By mimicking natural sensors, Vallée-Bélisle, Ricci and Plaxco have created biosensors that are highly precise (ideal for monitoring the concentration of highly toxic drugs used to treat many cancers) or that can detect a very large change in target concentrations (ideal to monitor HIV virus progression). The researchers believe that these strategies can be applied to a wide range of biosensors, which may significantly impact efforts to build better point-of-care biosensors for the detection of disease biomarkers.

Comments are closed.